Doc.+

Le documentaire conçu comme moyen d'information, de sensibilisation, de création mais aussi comme vecteur de développement : un outil d'expression basé sur une relation de proximité.


Un regard sur une réalité vécue de l'intérieur qui naît d'un rapport étroit entre l'objet filmé et le réalisateur.




Des réalisations qui favorisent l'expression de la "parole de proximité" où le film produit de la médiation en plus de la connaissance qu’il essaye d’expliquer, d’exposer dans un récit cinématographique.

Vous êtes ici : Accueil » Pays

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Les PhénoFilms


C'est une des spécificités de notre démarche, de prendre en compte les phéno-films (phénomènes que révèle ou génère l'intervention d'une équipe de tournage dans un milieu donné ainsi que ceux produits par la diffusion de ce film dans ce même milieu ).

Ainsi en associant les différents protagonistes à toutes les étapes de sa réalisation, la démarche documentaire peut être un outil au service du développement: l'objet " film documentaire " : contribue au renforcement des pratiques, les conforte, les dépasse ...



L'analyse et le débat autour des phénomènes que révèle ou génère l'intervention d'une équipe de tournage dans un milieu donné ainsi que ceux produits par la diffusion de ce film dans ce même milieu conduit à interroger :


- la place du réalisateur par rapport à l’objet filmé : « que filmer » et « comment filmer le réel ». vu dans l’axe, l’angle qu’il a choisi, son point de vue.

- la place des protagonistes et les situations significatives

- comment l’effet miroir du film a dépassé le simple feed-back de l'image de soi pour chaque "acteur" impliqué:

en quoi le sujet y a perçu la place et le sens de ce qu’il produit dans un ensemble plus large que sa propre personne.

Réalisation documentaire : décryptage et analyse
Vous êtes ici : Accueil » Visionnage film documentaire

Fimer le réel : Les métaphores


© ANAMORPHOSE, LES FILMS DU VILLAGE, TLT  
  • Durée : 56 mn   Format : Béta Numérique Année : 1993
  • Doc.Musique / Farafina un groupe d' artistes musiciens danseurs d'Afrique de l'Ouest
  • FARAFINA, Danses et Musiques...

Filmer le réel - Les métaphores :
la danse du tisserand dans le film documentaire « Farafina, Danses et Musiques d’un continent »

A partir du regard, de la sensibilité et de l'imagnaire du réalisateur : Restituer le sens du réel par une métaphore en provoquant une scène entre acteurs pour faire comprendre un des enjeux du film : "La musique et la danse font partie de la vie sociale africaine".

  • Musique;  Danse
  • Visionnage

    Vous êtes ici : Accueil » Visionnage film documentaire

    Fimer le réel : La reconstruction et l'ellipse


    © LES FILMS DU VILLAGE, LA SEPT / ARTE
    • Durée : 46 mn   Format : Béta Numérique Année : 1996
    • Distribution / Distribution Zaradoc Yves Billon - Réalisation Michel Carrière
    • Sur les traces d'Edgar Rice Burroughs

    Filmer le réel
    L'exemple de la planete Mars dans le film « Edgar Rice Burroughs »

    La reconstruction et l'ellipse :
    une remise en scène du réel à partir des idées essentielles repérées avec les témoins. Les protagonistes deviennent acteurs dans le récit qu'ils nous font de leur propre réalité.
    Différent du "documentaire fiction" le réalisateur met en valeur voir révèle l'imaginaire du témoin pour recomposer la réalité qu'il nous raconte.

  • le rituel du thé dans Chinguetti
  • Visionnage

    Vous êtes ici : Accueil » Visionnage film documentaire

    Fimer le réel : La reconstruction et l'ellipse


    © ANAMORPHOSE, FR3 "FAUT PAS REVER"
    • Durée : 14 mn   Format :  Béta Numérique Année : 1991
    • Doc.Histoire / Un patrimoine menacé par l'avancée inexorable du Désert et des hommes qui luttent pour le sauvegarder
    • Chinguetti, mémoire vive du désert

    Filmer le réel
    L'exemple du rituel du thé dans le film « Chinguetti, mémoire vive du désert »
    La reconstruction et l'ellipse :
    une remise en scène du réel à partir des idées essentielles repérées avec les témoins. Les protagonistes deviennent acteurs dans le récit qu'ils nous font de leur propre réalité.
    Différent du "documentaire fiction" le réalisateur met en valeur voir révèle l'imaginaire du témoin pour recomposer la réalité qu'il nous raconte.

  • la planete Mars dans « Burroughs »